ActualitésGastronomieInformatique

Qu’est-ce que le Deepfake ?

Le Deepfake est une technique de synthèse d’images ou d’audios. Les Deepfake utilisent des IA (Intelligence Artificielle), très en vogue en ce moment, pour mettre en animation un visage à partir d’images ou retranscrire une voix à partir d’échantillons audio.

Le terme Deepfake est un mot-valise anglophone composé de :

  • Deep learning qui signifie : Apprentissage profond.
  • Fake qui signifie : Faux.

Les débuts du Deepfake

La première fois que le Deepfake est apparu, c’était une fiction dans le film Starship Troopers 3. Le trucage est devenu réalité quelques années plus tard et se perfectionne de plus en plus.

En effet, en 2016, cette technique reposait sur le fait de simuler des mouvements du visage et de les transposer sur une personne en temps réel sur des vidéos en 2D.

“Deepfake” dans la Pornographie et la Politique

Selon une étude de Deep trace, une société spécialisée dans la sécurité en ligne, la pornographie et la politique sont les deux sujets récurrents pris pour cible. Précisons que 96% des deepfakes sont consacrés à la pornographie. En effet, dans ces vidéos manipulées grâce aux IA, des images de femmes (célèbres pour la plupart) sont exploitées comme par exemple : Scarlett Johansson, Emma Watson, Katy Perry, etc.

Deepfake : Ces vidéos qui inquiètent

Ces fausses vidéos se propagent à la vitesse de Flash (le célèbre super héros) et ont le pouvoir de faire faire ou de faire dire à n’importe qui n’importe quoi, mais aussi de faire faire n’importe quoi à n’importe qui. De quoi inquiéter les gouvernements et grosses entreprises sur le fort potentiel destructeur de fausses allégations partagées à travers le monde grâce aux réseaux sociaux.

Voici un exemple en photo :

Deepfake DonaldTrump AlecBaldwin
A gauche photo originale Alec Baldwin, à droite deepfake Donald Trump.

En Août 2018, en France, l’IRSEM et le CAPS publient un rapport sur les “manipulations de l’informations” où la question des Deepfakes y était abordée. Ils alertent sur :

L’altération discrète d’une partie seulement d’un contenu audio ou vidéo, un discours par exemple. Ou encore la possibilité d’en faire un grand nombre de variations – diffuser une vingtaine de variantes du même discours, par exemple, pour diluer l’authentique dans la confusion.

Le Deepfake sur les réseaux sociaux

En Septembre 2018, des sénateurs américains ont demandé à la directrice des opérations de Facebook quelle était la politique de la plateforme concernant la modération des Deepfakes. Cette dernière a assuré que des technologies ainsi que des moyens humains étaient déployés pour éradiquer ce problème. Certains réseaux sociaux les ont, quant à eux, complètement interdit.

Comment savoir s’il s’agit d’un Deepfake ou non ?

Beaucoup d’agences gouvernementales travaillent et financent des projets de recherche visant à débusquer ces fameuses fausses vidéos et/ou enregistrements sonore.

La solution découle du problème en lui-même. En effet, les IA utilisent pour ces vidéos Deepfakes de nombreuses photos d’une personne pour en animer le visage. Hors sur les photos, on ne ferme pas les yeux. De ce fait, les Deepfakes auront tendances à mettre en scène des protagonistes qui ne clignent pas beaucoup des yeux, sachez qu’un être humain cligne en moyenne toutes les deux à dix secondes…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page