Actualités

Pourquoi devenir micro-entrepreneur

Vous avez envie d’exercer une activité à titre individuel ? Vous êtes intéressé par l’obtention de plus d’indépendance ? Grâce à des formalités administratives très simplifiées et une gestion facilitée, le régime d’auto-entrepreneur, ou micro-entrepreneur (depuis 2016), est très prisé. Néanmoins, avant de franchir le pas et de se lancer dans l’aventure, il est plus sage de comprendre ce qu’implique ce statut juridique. Quels sont ses avantages et ses obligations ?

Le statut de micro-entrepreneur

La micro-entreprise est une entreprise individuelle. Il peut s’agir d’une Entreprise Individuelle à responsabilité limitée (EIRL), ou d’une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL). Elle peut être fondée par un travailleur qui n’est pas salarié d’une entreprise. Lorsqu’une micro-entreprise est fondée, le travailleur jouit d’un régime micro-social tout en étant soumis au régime fiscal de droit commun du micro-entrepreneur. Le chiffre d’affaires annuel d’un micro-entrepreneur est limité à 170 000 € pour une activité de vente de marchandises et à 70 000 € pour les prestations de services, pour les artisans et les professions libérales.

Le régime d’auto entrepreneur peut être adopté par des créateurs travaillant en solo dans le domaine libéral, commercial ou artisanal. Il peut également être accordé à quelqu’un qui exerce une autre activité. Ce régime simplifié peut être personnalisé en fonction de l’activité exercée ainsi que selon les préférences de l’auto entrepreneur. En effet, le travailleur indépendant a le droit de choisir lui-même son statut juridique (EI, EURL, EIRL). Il sélectionne aussi son régime fiscal avec ou sans option pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu.

Comment devenir auto entrepreneur ? Pour ce faire, il suffit de s’inscrire auprès de l’organisme concerné par l’activité que l’on souhaite exercer. Les artisans devront créer leur entreprise auprès de la Chambre des métiers, les commerciaux devront déclarer leur micro-entreprise à la Chambre du Commerce et de l’Industrie, tandis que les professions libérales n’exigent qu’une inscription auprès de l’Urssaf.

Les avantages de la micro-entreprise

Le démarrage d’une entreprise avec le statut de micro-entrepreneur possède de multiples bénéfices. Il permet au travailleur indépendant de s’immatriculer rapidement pour commencer son activité le plus vite possible. En effet, les démarches d’inscriptions sont rapides et donne la possibilité au micro-entrepreneur de commencer son activité sans attendre. De plus, grâce à un statut de micro-entrepreneur, la comptabilité de la société est limitée. Aucun bilan comptable n’est exigé et les charges sociales sont calculées sur le chiffre d’affaires encaissé par l’entrepreneur. L’impôt sur le revenu est également calculé en fonction du chiffre d’affaires. Comme le micro-entrepreneur est aussi dispensé de TVA, les factures qu’il dresse à ses clients seront moins élevées et permet donc à l’entrepreneur d’attirer des clients rapidement grâce à cet avantage.

La micro-entreprise permet donc au travailleur indépendant de bénéficier de 4 avantages majeurs : la facilité d’immatriculation, aucune TVA, aucune comptabilité et des charges calculées selon le chiffre d’affaires. Ces 4 points forts expliquent le succès de ce statut juridique. Vous avez une idée en tête ? Vous souhaitez réaliser votre rêve ? Le statut de micro-entrepreneur est certainement ce qu’il vous faut pour vous lancer sans risque !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page